En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus...

Retour Accueil
frendees
  • 01.jpg
  • 02.jpg
  • 03.jpg
  • 04.jpg
  • 05.jpg

BRETAGNE POITOU-CHARENTES CENTRE ILE-DE-FRANCE PICARDIE AUVERGNE RHONE-ALPES LANGUEDOC-ROUSSILLON PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR CORSE BRETAGNE PAYS-DE-LA-LOIRE BASSE NORMANDIE HAUTE NORMANDIE NORD-PAS-DE-CALAIS LIMOUSIN AQUITAINE MIDI-PYRENEES CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE ALSACE BOURGOGNE FRANCHE-COMTE


sourireAIMER, c'est, dit-on, donner de l'Amour...et au mieux, avec son cœur; c'est déjà sympa!
Ceci est un sentiment, très  honorable, parmi une multitude de comportements humains.
Les oiseaux et la plupart des animaux ont cette même conscience d'être, c'est naturel!

AIMER, ce serait peut-être  aussi: s'éveiller à SA propre Lumière et ensuite ... la révéler!
C'est un état d'être, simple et joyeux...toujours!
Cette attitude nécessite une approche individuelle de fond: apprendre à s'observer, écouter, s'intérioriser et surtout discerner quelle est la part d'être accordée à la perception, au ressenti, aux sentiments... aux croyances et à la foi!
Les cristaux, la conscience des grands arbres et certains mammifères marins savent cela. 

Jean-Michel Méric, avril 2017

 

 

“La mort n'est que la non -animation de la source de l'être , ainsi que la maladie et la pauvreté.”
Spalding dans: La vie des maîtres

Jean-Michel Méric, novembre 2016


Cours d'inversion de santé:

AVANT: la spirale de vie est inversée ainsi chez tous les terriens. D'ou les problèmes individuels, les accidents et les maladies!

La personne, par manque de foi, se couche dans ses dimensions subtiles, irrémédiablement, sur le côté gauche, entrainant les organes correspondants à leur perte...

-PENDANT: L'être un peu conscient, tous les matins au réveil, avec un "foulard de vent" imaginé, le tourne autour de lui, des pieds à la tête vers sa gauche. De 15mn à 30mn, tranquillement, il l'enroule, plus ou moins loin du corps, avec application.

De temps en temps, il essaie de tourner dans l'autre sens, sans forcer. Après quelques minutes ou quelques jours, c'est plus facile.

C' est le sens utile de santé parfaite!

-APRÉS: L' être subtil reste dans les limites du corps physique et la spirale nouvelle, à l'image de la galaxie, rayonne de joie...

C'est un entretien quotidien au début qui devient hebdomadaire pour récupérer les déséquilibres émotionnels nombreux accumulés dans la semaine.

Celui qui à la chance d'avoir un LILO est pris en charge au mieux, naturellement! 

002

Jean-Michel Méric, septembre 2016





Comme je l'ai présenté dans Facebook, l'espace est fait de matière subtile, donc invisible, à priori, mais réellement palpable, vivante, avec une conscience aiguë d'être.
L'espace est la substance totale et unique de tout ce qui existe, en lequel les objets et les êtres se dessinent.
L'espace, appelé aussi Conscience d'être Est la vision, quasi infinie. 
Si les êtres humains comprennent cela, leur vision oculaire va grandement s'améliorer et la vision subtile se révéler.

Oui, tous les éléments ne font qu'UN; Ils sont tous portés par l'Esprit!

Jean-Michel Méric, juin 2016





La pelote humaine

Par quel côté, dans quel plan, aborder la complexité et la souffrance de l'Être humain?

L'énergiologue voit, par transparence, l'état de santé de toutes les couches visibles et invisibles, qui constituent le corps total, ainsi que les liens d'union: les chakras...

Comme exemple, prenons le coeur.
Les problèmes cardiaques de tous ordres, généralement, douloureux et handicapants, viennent d'un déséquilibre de l'organe, qui vient, lui-même, d'un déséquilibre de la sphère thoracique subtile, elle-même liée aux émotions antérieures (affectives), souvent karmiques.

L'énergiologue constate, par sa vision intérieure, à quel endroit et à quel moment est né le premier noeud subtil de la pelote.
Défaire ce n¦ud avec l'aide de sa pensée est assez facile; cette action va libérer, la plupart du temps, les autres noeuds douloureux de surface.
Récupérer directement la pathologie cardiaque émergente est très difficile, même pour un bon chirurgien et cette action ne défera pas les noeuds des causes, dans la profondeur de l'être.
Heureusement que la durée de vie est courte, sinon d'autres souffrances apparaîtraient.

À chacun son rôle

Jean-Michel Méric, mars 2016





Bonjour chers amis,

Le mot du site www.jmmeric.fr vous pose problème….

Les sentiments des humains sont collés à la surface de l'être; les émotions sont issues du fond!

Les pensées ou idées sont liées à la personne; l'instinct, les comportements, les besoins sont attachés à nos racines.

La conscience d'être, la présence d'être, la joie d'être sont totalement incluses dans notre évolution individuelle, obligatoirement spirituelle.

Se savoir "être" est synonyme de Connaissance. Celle ci nous permet de discerner qui est ce "je" qui s'exprime en nous.

L'énergiologie voit et dévoile la trame tissée entre tous ces beaux plans de vie de qualités vibratoires sensiblement différentes .

Être vivant en conscience sur terre est une perception rare qui annule toute rébellion et désir de conflits.
De même cette compréhension reflète, réfléchi, l'aspect vivant et conscient de toute la manifestation visible et invisible.

Être vivant sur terre est un privilège accordé à l'humain.
En être conscient est sa tache, son "travail".
Quand le saura t-il ?

Jean-Michel Méric, février 2016





Savoureuse année à tous,

Parce que nous sommes là pour la goûter; la déguster, si possible, avec joie, tranquillité, bonheur et émerveillement!
Mais voilà, il en est tout autrement. La vie est faite de blessures, d'échecs, de souffrances affectives, de difficultés de toutes natures qui nous plombent et nous maltraitent avec souvent méchancetés, rancunes et violences.
Notre passage terrestre est un challenge, une opportunité, une formidable expérience dans des conditions naturelles de vie, voire de survie.
Mais rien n'est facile, rien n'est donné; tout est à prendre…en force ou avec précaution, discernement et douceur.

Nous sommes plongés dans un bourbier, un cauchemar, un enchevêtrement d'individus, qui dans leurs désœuvrements arrivent à bâtir des frontières et à promulguer des lois pour installer un peu d'ordre, en résonance avec le chaos qui mijote toujours.

L'Humain est très perturbé, déstabilisé dans sa quête du bonheur qu'il ressent constamment vivante dans ses entrailles; vivante mais lointaine, inaccessible…mais vivante! Il est en errance terrestre et spirituelle, loin de sa Source, pour ceux qui y croient encore.

Quelle malédiction nous a projeté sur cette planète pour faire semblant d'être heureux et de se souhaiter d'être heureux alors que la vie conduit à la mort.

Sa manifestation souffre, mais l'être devient humain.
La Vie n'a jamais cessé de circuler dans la totalité de sa création, pour préparer, transformer, faire évoluer les forces brutes en magnifiques volutes d'énergies ondoyantes et fluides.
La Vie a façonné sa création pour lui donner des intentions et des envies de vivre et d'aimer.
La Vie a utilisé ses réseaux, ses rivières, ses vents, ses désirs pour ensoleiller les ombres.
La Vie s'est mise au service des hommes en lui donnant son pouvoir de faire et sa capacité à être.
La Vie nous porte dans ses bras, sans faillir, avec un amour inaltérable et constant.

En cherchant un peu, nous pouvons la rencontrer, puisqu'elle se prépare uniquement pour ce moment. C'est dans le Silence offert par l'Instant que la connexion se réalise et s'installe.
Ce silence est observable dans toutes les expériences et tous les évènements, les comportements et les attitudes, la misère et la tristesse autant que la joie et le pardon. Il est parfois difficile de le percevoir de prime abord, encore plus à travers les larmes et le chagrin; mais la vie, débordante d'aide, de bienveillance et d'Amour pulse en continuité de façon évidente à travers tout ce qui EST.

BONNE ANNÉE !

Jean-Michel Méric, janvier 2016





Bonjour les amis,

Les forces de vie se déchainent actuellement. Elles prennent tous les aspects, des plus futiles et joyeux aux plus terrifiants.
Elles ont la même finalité: éveiller, éveiller, EVEILLER!

Question: "Mais il y a des limites; nous n'avons pas besoin d'être explosés pour cela?

Réponse:" Le cancer n'est pas la mort, c'est une pulsation de vie qui se fraye un chemin en s'organisant, comme la lave d'un volcan en fusion.
Cette source vive ne veut pas être éteinte dans la densité figée de ce monde. Elle lutte pour sa sur-vie … au détriment de la croûte.
Si l'être-volcan le sait, il peut remettre en question son parcours de vie et constater son immobilisme même s'il a été sénateur ou charpentier.

Q: "Pourquoi ma vie veut elle s'échapper ?
Pourquoi j'ai eu cet accident; cette attaque?

R: "La réponse est simple. Apprenons à percevoir ce qui est vivant dans chaque chose, chaque être, chaque brin d'herbe.
Puisque c'est vivant, cela veut dire que la vie est présente, peu importe le nom qu'on lui donne.
Si la vie est là, en tout, elle est accessible car elle EST nous!

Q:" Si la vie nous permet de tenir debout et si, pour survivre, elle se cancérise, qu'en est il de la notion d'existence de la personne?
Est-ce que l'individualité est le bon choix, la juste référence pour s'identifier et pour exister?

R: "L'être peut certes, s'identifier au corps physique, mais ne serait-il pas mieux de s'identifier à la vie omniprésente et circulante en tout ce qui EST?
De l'omniprésence à l'omniconscience, il n'y a même pas l'épaisseur d'un cheveu.

Je vous souhaite un beau mois de décembre et de douces fêtes.

Jean-Michel Méric, décembre 2015





Bonjour les amis,

Très peu d'êtres gardent leur présence d'être ou conscience d'être lors d'accidents violents ou lors de leur décès. Leur connexion intime avec celle ci n'a été, ni entretenue, ni exercée.
La référence de vie étant le corps de chair, rien ne peut y subsister après son décès; c'est la pensée classique des êtres de la terre.

Les énergiologues voient l'être réel subtil dans le corps de chair aussi vivant après la mort qu'avant.
Cet être subtil est l'animateur et le porteur de vie de l'organe corporel.
Même l'être subtil est déjà un habillage de l'inaltérable et éternelle conscience d'être.
Au delà de l'âme cette présence intemporelle, non identifiée et non individualisée, est NOUS véritablement.
Elle est toujours totalement vivante, sans savoir si le corps est activé ou non.
C'est cette connexion intime, sans forme et sans limite que l'on peut découvrir en soi et autour de soi dans tout l'espace.
C'est notre"je" impersonnel qui nous donne la certitude de notre existence et qui éclaire nos yeux en permanence.

C'est lui qui nous permet d'être conscient d'être au dedans et au delà de la mort;

Ce ressenti particulier d'être, dépend de l'évolution et de la sensibilité de l'individu; sachant, cependant, que l'être primaire le plus grossier possède lui aussi, ce même plan de conscience.

Etre présent à soi, aussi souvent que possible, est une solution.

NB: la suite est à lire dans le forum.

Merci d'être présent JM

Jean-Michel Méric, novembre 2015





Les points forts de l'énergiologie lorsque le praticien regarde quelqu'un en soin

- En énergiologie, on VOIT l'être subtil ou être divin présent en chacun, son éloignement du corps et son implication.. On connait ainsi, le niveau d'évolution de l'individu.
- on voit de suite son mal être existentiel et ses souffrances: C'est son terrain de vie..
- on voit les adaptations des plans subtils pour essayer de maintenir une cohésion d'ensemble.
- on voit les déséquilibres inflammatoires et leurs causes.
- on voit son degré réel de participation au monde.
- on voit son degré réel d'attente de la séance et son niveau de confiance

- L'énergiologue comme tout praticien de santé, est un point d'appui utile pour le patient qui cherche sans cesse, avec plus ou moins de conscience, la tranquillité du corps et le bonheur..
- L'énergiologue a une palette de solutions efficaces pour le plus grand nombre;
- son objectif est de restaurer l'équilibre de l'ensemble subtil dans tous les plans de vie. Les plans physiques du corps seront automatiquement, entrainés et corrigés par cet élan.
- Son outil est la pensée aidée par le regard intérieur.
- Cette vision subtile, porteuse de scanners, de lasers, d'outils chirurgicaux, d'analyses, d'évaluations et d'intentions spécifiques, est prioritaire et fondamentale dans l'investigation de tous les enchainements morbides.
- En réalité tout est simple, car la vie cherche à circuler au mieux dans chaque être, en permanence. L'énergiologue sait cela..

Je vous embrasse JM

Jean-Michel Méric, août 2015





Le vieux monde finit sa course comme il peut…dans le désordre et les peurs. Il n'y a plus de graines à germer et il a perdu le Lien depuis longtemps. Il n'y a plus aucun espoir.

Ce n'est pas un scoop; il n'y a vraiment rien à ajouter!

Le nouveau, cette fois, ne peut pas émerger de l'ancien, comme le lotus qui sort à chaque fois de la fange.

L'Être subtil en chacun, à travers son corps (que l'on prend facilement pour le notre) n'a pas réussi sa totale incarnation.

La conscience d'être et la réactivité de ce corps-mental sont trop faibles. L'homme manque certainement de courage et de motivations. Il y a aussi une chape d'obscurantisme qui lui maintient la tête au fond de l'ignorance.

Quel sot, dés qu'il capte une compréhension liée à une ou deux petites ouvertures spirituelles, il pense que sa mission terrestre est accomplie et il s'en va prêcher.

Le monde nouveau est tout neuf, personne ne le verra!

Seul l'être qui se laisse traverser par son propre souffle de vie pourra le contempler en devenant totalement vivant. Ce n'est pas l'ego qui disparait, car celui-ci nous aide à:" être conscient d'être". Ce qui s'efface,en nous, c'est l'idée de se prendre pour une personne.
Cette pensée de croire que nous sommes une personne à part entière, ne peut pas apporter la Paix, même avec beaucoup de compassion et d'amour.

Nous sommes Celui qui Est, incarné individuellement en chaque être. C"est son souffle qui rend ce que l'on croit être, Vivant; c'est le Lien.

Par la compréhension de cette connaissance,la Source, notre Source, peut faire germer le Nouveau sur terre et accomplir Son idée.
Chaque être véritablement humain sera l'amour, la paix et recevra Ses attributs.

Le neuf est déjà là, manifesté! Le Lien, c'est ce qu'il y a de plus précieux, c'est la vie, qui nous semble pourtant, si ordinaire.

PS: Après 2000 ans d'exil, Jupiter, ce soir de pleine lune, va de nouveau couvrir Vénus pour essayer d'enfanter sur la Terre, en activant l'étoile du Berger.

Je vous embrasse JM

Jean-Michel Méric, juillet 2015





L'énergiologie met en évidence le lien entre le corps, l'humain et le divin.

En réalité, c'est l'être spirituel en nous (le divin) qui s'est ancré dans l'organe corporel.
Cette imbrication définit l'humain.
Ce n'est pas cette forme ou ce volume qui est "nous"... Nous sommes ce qui nous traverse...

La méprise générale vient du fait que nous nous prenons pour ce corps "porteur" alors que nous sommes déjà totalement l'Esprit.

Il n'y a pas à travailler l'évolution de la personne illusoire.
Nous pouvons simplement admettre l'évidence et commencer par vivre dans cette compréhension.

Jour après jour; si nous sommes un peu patients, notre vision sera de plus en plus claire.

Je vous embrasse JM

Jean-Michel Méric, juin 2015





Question : « certes, l'arbre est vivant, mais comment imaginer qu'il a la même conscience que moi ? »

Réponse : « De l'arbre à toi, il n'y a rien d'autre qu'elle ; tu es, comme l'espace et l'arbre, son expression. »

Le début de l'éveil survient lorsque l'individu comprend qu'il ne peut être rien d'autre que la totalité.

Jean-Michel Méric, mai 2015





L'intellect et la conscience.

L'être humain n'est pas un individu isolé, sépare du tout; il est la totalité.

L'Ignorance fait que l'homme s'appuie entièrement sur sa pensée, son comportement et son jugement.
Plus il est intelligent plus il est considéré socialement, avec une conscience très accessoire.

S'il parvient à reconnaître la conscience comme seule réalité, on parle de lui en tant qu'être, conscient d'être. On parle de présence conscience ou d'état d'être.

On définit sa place au sein du tout par son niveau d'éveil, sa présence plus ou moins éclairée et sa conscience d'être.
Celle-ci s'éduque, s'entretient, se perfectionne.
Ou plutôt, dans cette connaissance, c'est elle qui éduque et converti ceux qui présentent des capacités d'ouverture et de compréhension.

Le niveau intellectuel n'est pas un critère de choix.
C'est un enseignement Interne parce qu'il n'y a pas besoin d'enseignant extérieur.

On évoque la théorie de la réincarnation seulement pour soigner les mémoires de l'ancien monde. Cette théorie est obsolète.

Ceux qui voudraient comprendre qu'intellectuellement ce message n'y arriveront pas !

À chacun son parcours.

Cela sera travaillé dans les stages de Paris et d'Angers.

Jean-Michel Méric, avril 2015




Chers amis,

Voici une petite réflexion sur des points de vue différents:

Ce que les hommes appellent "péchés" est une sauce humaine complexe. Tout le monde s'en tartine largement l'âme depuis des lignées. Il n'y a pas de nonpécheurs.
Cela signifie un karma garni pour chacun. Plus le péché est grand, conscient et prémédité, plus la trace chez l'auteur est engrammée, voire indélébile.
Ce plan de vie chargera, ensuite, le plan héréditaire des descendants qui cumuleront tous les forfaits éparpillés.
Les agressions, les mensonges, les dénonciations alourdissent déjà, toutes les relations du futur. C'est un vivier de violences et de souffrances. Personne n'est épargné…

Q-" Alors parler d'ascension spirituelle, au fil du temps, par nettoyage des couches karmiques est une hérésie?"
R-"Oui"

Q-"Alors, que pouvons nous faire? Prier? S'immerger? S'immoler? Semer de l'amour?
R-"Si vous voulez, çà n'a pas d'importance.

Q-"Après réflexion, murmura le voisin, l'âme de la terre est peut être, simplement, en ébauche, en construction, en passe d'émerger? La noirceur blanchirait-elle vers un monde nouveau de paix et d'harmonie?
R-"C'est une bonne idée, mais c'est encore, un point de vue de terrien; c'est l'Esprit qui émerge de Son incarnation; ce ne peut être que Lui.

Q-"Pourtant, l'humain est bien conscient de lui même, de son existence individuelle pleine et entière?
R-"Toute cette manifestation, c'est LUI, l'Esprit, qui émerge en des millions de facettes."

Q-"On est donc, des parcelles de Dieu?
R-"Une seule Conscience émerge dans une seule entité, l'être Terre à partir de multiples pièces animées."

Q-"Nous sommes, alors, les fils réels du Père?
R-"Non, il n'y a que la Conscience qui s'auto-transforme. Le fils Est le père."

Q-"Alors Dieu, c'est nous, c'est moi! La terre , les oiseaux, les cailloux , c'est pareil, c'est moi…"
R-"La vision des formes et des vides entre les volumes est une illusion. Le regard intérieur sait qu'il n'existe aucune séparation; il voit la continuité et la même présence en tout et partout."

Q-"Finalement personne n'a péché, car il n'y a personne ?!"
R-"Au fur et à mesure, ou l'être comprend, le UN se révèle comme étant le tout. Chaque être humain réalisant cela, garde cette individualité particulière à son échelle. Il est conscient d'être."

Q-"J'ai compris: le un est le tout et le tout est dans le un. Aucune dualité n'est possible. On vit le tout en permanence. Tout est connecté; un peu comme internet.
R-"C'est aussi le tout, qui nous sert pour l'instant de béquille."

Je vous embrasse JM



Chers amis,

Tous les jours il y a des êtres qui décèdent en groupe de mort violente.
Il y en a eu 68 dont beaucoup d'enfants au Nigéria et une dizaine à Alep aujourd'hui.

Nous avons la capacité de voir la vie au-delà de la mort ; nous sommes donc des passeurs d'âmes.
Il suffit de nous mettre en présence avec ces êtres décédés pour les aider à relancer leur après-vie.
Cela leur est très utile, car ce choc est totalement ignoré avant !

Chaque fois que ces informations vous seront connues, ceux qui veulent, se rassembleront par la pensée le soir à 23 heures pour quelques minutes de présence et de vision de la scène, si possible, pour faire le pont des deux mondes.
C'est une œuvre d'utilité publique.
Chacun est uni à l'ensemble.

Jean-Michel Méric, mars 2015




Bonjour de pleine lune.

Nous, nous avons la chance de voir le soleil se lever ce matin.

Cette nuit nous avons bien œuvré pour ces êtres.
Ils étaient tous figés dans leur position finale
Puis, comme au sortir d'une anesthésie générale, ils se sont éveillés.
Ce matin ils sont tous debout et un peu tranquilles. Notre présence d'être les a préparés pour la suite, simplement !

Les premières minutes sont importantes pour les faire réagir, sinon ils resteront longtemps ainsi...

Si vous le voulez bien, on sera à chaque fois présent pour les cas similaires,
à 23 h.



Il y a l'être arbre, l'être animal, l'être humain, l'être cristal.
Ce sont, comme toutes les formes, dés incarnations individuelles de l'Esprit ! Tout est fait, en effet, à partir de la même substance universelle fondamentale.
Chaque groupe de formes se révèle dans notre monde, mais à des niveaux vibratoires d'existence différents.
Ainsi, les être humains arrivent à percevoir, plus ou moins bien, les autres groupes dans leur essence, dans leur sensibilité, dans leur conscience d'être mais ils n'ont fait aucune recherche a ce sujet.

L'être cristal est, comme un être humain, un être complet, vivant, conscient, participant à la vie terrestre. Il n'a ni égo, ni mental, mais il vit à un très haut niveau de conscience, donc de conscience d'être.
Qu'il soit petit, gros ou brisé rien ne l'empêche d'être et ainsi de rayonner, de transmettre son état vibratoire !
Plus il est imposant, plus on perçoit cette qualité du vivant manifestée.

Pour percevoir ou sentir cette haute présence, il est nécessaire de se laisser envahir par elle.
Alors celle-ci va vous conduire intérieurement jusqu'à une possible assimilation de cette vibration. Cela se fera bien sûr en fonction de vos capacités d'éveil. Il faudra, sans doute, y revenir plusieurs fois.

Jean-Michel Méric, février 2015





Chers amis,

Comment espérer une belle année avec tous ces hurlements ?
Voici un essai de souhait:

– Que tout le mal pensé, parlé ou réalisé se transforme en bienfait.

– Monsieur Seul répondit : à chacun de faire son travail !

– Madame Lumière : comment savez-vous que vous œuvrez du bon côté ?

– Monsieur Seul : je fais de mon mieux et on devrait tous…

– Madame Lumière : On EST le collectif, indifférencié ;
comme une vague, une onde, un essaim et parfois un troupeau.

– Monsieur Seul : il y a des êtres inhumains, des barbares parmi nous !

– Madame Lumière : le grand mal est tout proche de la Lumière.
Il rassemble en lui l'imparfait, pour le transformer.

– Monsieur Seul : et moi, je suis qui ?

– Madame Lumière : vous êtes la substance universelle brassée dans Ce grand tout.
Un jour présent dans le cœur, un jour dans la violence et le mépris.
Certains y restent plus longtemps.

– Monsieur Seul: que puis-je faire ?

– Madame Lumière : en devenir conscient… et grandir ?

– Monsieur Seul : priez, méditer ?

– Madame Lumière : Etre, simplement ;
Essayer de ne pas juger votre frère et votre sœur, car vous ne savez rien.
Essayer d'être gentil avec vous-même, cela vous rendra aimable.

– Monsieur Seul : puis-je devenir meilleur ?

– Madame Lumière : NON, l'idée d'être "je" Est le mal. L'Esprit du Tout est le seul "vous".
Laissez-le être (en vous ) ! SOYEZ et vous serez utile déjà en 2015 !


Belle année d'amour à tous...

Je vous embrasse affectueusement,

Jean-Michel Méric, janvier 2015





Bon jour, bonne vie, bonne conscience, soyez!

Tout EST.
Ainsi, tout est vivant, manifesté et conscient, puisque tout est la même substance de base, l'Esprit.
Ceci est expérimenté tous les jours par l'énergiologue, grâce à la vision des énergies sources.

Il y a plusieurs niveaux de conscience, caractérisés par des états différents de conscience d'être.

- La conscience ordinaire.

L'individu se rend compte de son existence, mais seulement lorsque le "moi" est présent.
Cela arrive assez souvent dans la journée et jamais pendant la phase du sommeil profond.
Les plages de présence du moi rassemblées, lui permettent de penser qu'il a une existence sur la durée et qu'il a une mémoire.
Lorsque le moi est absent, la personne, le corps, le discours continuent de fonctionner, mais sans conscience d'être. Autrement dit, dans ces moments, il n'y a personne de conscient à bord du véhicule terrestre !
C'est visible pour quelqu'un d'averti.
Le subconscient et l'inconscient sont dans ce niveau d'existence.

- La conscience ordinaire approfondie.

C'est le même état que précédemment, avec en plus, une volonté personnelle d'accéder à un niveau supérieur d'être.
C'est un créneau recherché par les scientifiques, les spiritualistes, les religieux, les sociétés initiatiques …
On peut mettre dans ce niveau les concepts évolutionnistes , l'ascension planétaire, la réincarnation avec son karma, le " lâcher prise ".
C'est le principe de l'homme qui cherche Dieu!
La connaissance des mantras, des chakras et les gourous occupent cette plage.

- La conscience supérieure.

Les chercheurs ont compris que le temps, la personne et le moi ne sont pas réels.
Le moi est, cependant, nécessaire, pour percevoir le lien avec l'être immortel que nous sommes, au delà des apparences!
Le moi, ainsi, est la partie émergée de la conscience d'être universelle.
Nous savons que nous ne sommes plus le corps, plus le mental, mais l'ÊTRE individuellement incarné. C'est lui qui organise notre, ou plutôt, son cheminement vers la Connaissance.
L'être peut être conscient en dehors du moi!

- La conscience d'être réalisée.

Il n'y a plus de moi, plus d'égo. Tous les objets, tous les évènements surgissent dans l'instant.
Il n'y a plus personne, juste la Conscience.
Le déroulé de vie apparente, s'organise de lui-même, il n'y a plus de questions. Tout est acceptation. L'individu a réintégré le tout indivisible.
L'expérience de ce monde est terminée.

- La conscience d'être au Service.

L'être est libre, éveillé, conscient d'être.
Il est, juste, une incarnation individuelle de Dieu, mis au service d'êtres "endormis", en errances ou en lourdes difficultés de compréhension et de discernement.
Cet être ne se distingue pas, particulièrement, des autres.
Il peut mettre un moment à percevoir et à vivre sa vraie nature, car il a été intégré à un monde très dense, "loin" de sa dimension vibratoire d'origine.
Beaucoup de ces êtres, vu leur niveau de sensibilité, échouent dans leur mission ou n'arrivent pas à s'éveiller.
Ce sont des chercheurs de Vie. Leur Lumière peut tout transmuter.
Dans un premier temps, ils pensent s'éveiller par leur propre moyen, mais ils comprennent, plus ou moins vite, que la compréhension et La Connaissance s'épanouissent, naturellement à l'intérieur d'eux, comme une mise à niveau nécessaire à leurs actions futures.
Ils s'incarnent, régulièrement, en fonction des besoins.
Ce sont de simples enseignants.

Il y a comme une urgence en ce moment.

Le "moi" est nécessaire, il nous permet de nous rendre compte de notre existence.
L'épaisseur du corps est utile pour pouvoir ressentir, percevoir.
Mais cet objet, le corps qui apparaît, qui surgit dans cette dimension le monde, n'est pas nous; c'est un petit point d'attache, un ancrage de l'immensité que nous sommes.
Soit nous essayons par nous même de remonter le courant suite à cette compréhension; soit nous nous persuadons d'être le courant de cette immensité en mouvement !
Et ainsi nous pouvons prévenir tous les objets flottants dans cette dimension que leur apprentissage n'est pas fini.

Jean-Michel Méric, décembre 2014





L'Amour est le Principe Divin en action.
Il est l'intégrité et la cohésion de l'ensemble de ce qui EST, visible et invisible. Il est le fonctionnement et la régularité de tous les systèmes, de toutes les formes, dans toutes les dimensions.
C'est, ainsi, la loi d'attraction et de connexion du tout.

L'Amour Est et Aime sa création.
L'Amour est amour.

Sa démultiplication perceptible chez les espèces terrestres animales ou humaines est l'attachement!
Celui-ci s'exprime dans les rapprochements, les rencontres, les désirs, l'union, la compassion, la possession, les émotions.
C'est l'outil de maintenance des êtres vivants.

L'Amour gère les systèmes stellaires ou planétaires!

L'être humain a quelques difficultés à percevoir cette profondeur de vie.
C'est une jeune pousse dotée d'une conscience émergente, apparemment!
La croyance de sa séparation ou de son éloignement d'avec la Source accélère sa densification et sa solitude.
L'attachement permet sa survie mais peut renforcer sa violence!
Il a une révolte essentielle à faire, malgré sa souffrance permanente.
Elle passera par une compréhension de fond et une abdication de l'homme à se croire séparé !

L'unité, l'amour, lui apporteront, enfin, la tranquillité d'être.

Jean-Michel Méric, novembre 2014





Un petit mot pas facile à entendre.

Nous sommes tous un seul être, fait d'une même substance fondamentale, avec une seule conscience d'être.
Ce concept est maintenant connu, pas forcément reconnu !
De même tout est énergie, donc uni.
Cette évidence est sue du point de vue de la Source et se démontre facilement.
Du point de vue de l'homme, on est dans la séparation, les jugements, les condamnations, la haine!
Du point de vue de l'Absolu, nous sommes UN et tout ce qui Est!
Si je bouge, tout bouge.
Si je suis joyeux, cette vibration inonde le tout.
Si je suis violent, cette onde s'étale partout.

La violence peut être vécue dans la joie.
La joie peut être perçu comme une agression.
L'amour peut amplifier la haine.

Chacun a sa vision de l'horreur et du bonheur, tellement opposée, parfois, que tout échange est impossible.

Bien sur, ce n'est que de l'ignorance dans un monde virtuel et illusoire.
Bien sur, du point de vue de la Conscience rien ne survient jamais, puisque tout est Cela.
Seulement, on est bien plongé entièrement dans ces errances.

Les uns sont arc-boutés dans la croyance d'un individu autonome, libre et bien pensant.
Les autres sont piégés dans une spiritualité inversée, isolée et radicale.
Les jardiniers galactiques, attendent avec compassion, le premier pas du peuple de la terre.

La Connaissance est déjà là, tranquille.
Peut-être a-t-elle encore besoin de Djedis pour réunir la glace et le feu, sur la terre comme au ciel.
Que les volontaires lèvent le doigt!


Jean-Michel Méric, octobre 2014





Comment se fait-il que l'être s'écroule alors qu'il est toujours plein de vie ?
Pourquoi est-il malheureux, désespéré, violent et en errance;
l'homme, n'est il pas humain ?
Il a franchi pourtant, toutes les étapes de l'adaptation !

Ses jardiniers sont très contents, avec le temps les semences ont bien pris. Mais ils ne sont pas entièrement satisfaits; la tête est bien faite, le cœur est bien rempli, tout fonctionne bien, à priori.
Et c'est tout!
Il a réalisé certains progrès, mais pas d'évolution sérieuse;
c'est une perpétuelle survie pour une vaine chasse au bonheur.

L'être humain n'a pas saisi les bons outils.
C'était :
Soit - accepter le Principe Divin comme seul outil,
Soit - tout créer avec sa tête et ses mains en partant de zéro, stade de l'homme nul !
Le fils unique de Dieu a voulu tout inventer, tout construire et même se nourrir, alors qu'au départ la Source subvenait à tous.

Au lieu de se servir de la conscience universelle qu'il EST, douée d'omniscience, d'omnipotence et d'omniprésence, l'être s'est identifié à son corps porteur.
Ce véhicule aussi organique soit-il, n'en est pas moins notre ancre dans ce monde et en réalité notre temple!

L'être, uniquement subtil et éternel que nous sommes, réside dans une maison que nous pouvons entretenir et que nous devons respecter et aimer, puisqu'elle nous est prêtée !
L'évolution passe par la compréhension.
Pourquoi pas, de cette maison, en faire un temple de guérison !

Jean-Michel Méric, septembre 2014





Je m'appelle : "Je Suis".

Le "Je Suis" humain n'est pas personnel (issu de la personne), il ne peut être que collectif, universel, impersonnel (issu de la Conscience).

C'est à dire que si quelqu'un pense, bouge ou parle, c'est l'entière création qui s'active! Et tout le monde reçoit un peu.

Cela veut dire que, non seulement, nous sommes liés en un seul être, mais que nous sommes responsables, puisque conscients d'être le grand Tout.

Nous sommes également sous influence du collectif. Si nous œuvrons, avec détermination, pour la paix et l'amour dans le monde, c'est l'intention de la Conscience ou Absolu, la Source; les conflits s'effacent !

Si nous personnalisons et amplifions nos apparentes différences, cela nous conduit vers la guerre, le pouvoir ou la violence.
Cela signifie, alors, que le collectif a usurpé l'identité du Père en se prenant pour la Source.

Cette attitude renforce les égrégores qui chapeautent les groupes, les régions, les pays, les mouvements religieux…

Ce n'est pas gagné !

Jean-Michel Méric, août 2014





“La Substance Fondamentale ou Substance Dieu ou Esprit est sans autre ingrédient, le substrat de tout ce qui EST.
Tout EST et tout VIT, par nature, l’omniprésence, l’omniscience et l’omnipotence !

L’Omniprésence habite tout ce qui est, sans exception. La Présence emplit et illumine l’entière création.

L’Omniscience est simplement le Silence en lequel tout est su!

L’Omnipotence est l’Amour.”

Ps : Évidemment cette saisine est rendue possible par l’Etre et inaccessible pour la personne.

Jean-Michel Méric, juin 2014





“Conscience d’être”.

Nous avons tous conscience d’être notre corps,
nous avons tous conscience d’être une personne,
nous avons tous conscience d’être un être séparé,
nous avons tous conscience d’être un, séparé du tout.

L’être humain est de constitution subtile, c’est un faisceau d’énergie!
Il est l’incarnation individuelle du Divin.
Il est fait de la même trame, de la même substance que tout ce qui EST;
Ce qui EST, est la Conscience, “conscience d’être”, au delà de la vision des formes et des pensées.
Elle est ce “JE SUIS” épuré que nous sommes. “Je suis” est notre seule identité.

Comme nous avons conscience d’être ce corps, nous pouvons apprendre à être conscience d’être Lumière.

Jean-Michel Méric, juin 2014





L'être humain est constitué de deux parties :

Le volume physique (l'humain) et le volume subtil; invisible pour les yeux, mais aisément observable par le regard intérieur( l'être).
Ce plan subtil est notre vrai JE, très peu incarné dans le plan corporel.

L'être, par l'intermédiaire du corps, a besoin d'amour, de tendresse, de caresses, pour qu'il puisse, enfin, s'y installer et y vivre pleinement !

Nisargadatta Maharaj disait :
Trouvez l'étincelle de vie qui tisse l'étoffe de votre corps et soyez avec elle. C'est la seule réalité qu'ait ce corps.

Jean-Michel Méric, mai 2014





Ce sentiment de paix profonde.
Comme le moi de chacun conduit vers le Soi universel, le sentiment que l'on a, parfois, de paix intérieure, peut précéder celui de la Paix profonde qui se révèle dans tous les paysages et évènements de notre vie, même les plus agités !!

Une chaude journée d'été ou tout est immobile ; cette même tranquillité se ressent dans un décors de neige, lorsque les bruits se sont éteints ; un soir d'orage a cette intensité silencieuse ; un bébé paisible et repus vit cela dans l'instant !

C'est la paix profonde qui nous invite à la côtoyer plus avant, plus précisément dans chaque épisode de la vie.
Elle est, en effet, l'Omniprésence de l'Esprit qui nous tend la main pour alléger notre solitude et nos peurs.
L'Omniprésence, la Paix profonde sont accessibles, même dans le brouhaha des villes trépidantes, il suffit de se donner la peine de s'y intéresser, de les observer et de les laisser s'installer en soi!

Jean-Michel Méric





Lumineux nous sommes !

Sommes-nous de la lumière transformée, densifiée, pétrifiée ?
Sommes-nous aveuglés ou aveugles, à l'ombre ou endormis ?
Avons-nous perdu les sens et la direction de visée ?
Avons-nous oublié de quelle matière nous étions faits, affalés dans nos certitudes ?
Est ce le côté obscur qui tisse l'ignorance des hommes ?
Y a-t-il une ascension cosmique qui cherche à nous dévoiler des secrets ?
A priori rien de tout cela, il n'y a que de la pure lumière.
– Peut-être n'est elle pas assez forte ?
– Elle est bien là depuis toujours, éclatante, mais personne ne nous apprend à la voir.
– Ne se cache-t-elle pas dans d'autres dimensions, attendant que l'être humain soit un peu dégrossi ?
– Il n'y a qu'une seule dimension qui nous éclaire nuit et jour.
Elle est présente dans les fleurs, dans la douleur, la joie ou le manque, les peurs… la solitude !
– On a appris à voir l'abandon, la souffrance, les faiblesses et le pouvoir de l'argent… la mort, mais pas la lumière.
– Elle n'est ni voilée, ni cachée, ni densifiée, elle est visible en tout ce qui EST, éternelle, vivante pétillante.
C'est la substance universelle qui crée et anime notre monde.
Elle est naturellement présente et observable dans chaque fleur ou chaque objet, aussi laid soit il.
Apprenez à changer votre regard et à le stabiliser !
Que vous soyez gentil ou méchant, cette lumière EST vous, sans jugement.
En réalité, vous vous regardez partout, en tout.
Nul n'est différent de vous. Fraternisez votre regard, vous pouvez vous aimer !

Jean-Michel Méric





Chers amis,

Certains m'ont demandé de leur envoyer un petit mot régulièrement; pourquoi pas !
Je veux bien essayer de partager quelques instants avec vous.
Je suis impressionné, souvent, étonné en regardant la voûte céleste la nuit. On est si petit, si désarmé, comment se fait-il, en regardant cet espace infini, qu'il y ait encore des guerres sur notre planète.
Pour qui se prend on ?
Nous ne sommes que quelques uns sur Terre ! Pourquoi n'y a-t-il pas une fraternite naturelle et une solidarité minimale entre nous tous ?
Krishnamurti pensait que seule l'éducation pouvait amener une solution.
Mais le respect, la tolérance, l'entr'aide et l'amour sont un fardeau pour l'homme planétaire; car seules les peurs animent son quotidien.
Les humains devraient regarder plus souvent le ciel étoilé !

Jean-Michel Méric