En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus...

Retour Accueil
frendees
  • 01.jpg
  • 02.jpg
  • 03.jpg
  • 04.jpg
  • 05.jpg

BRETAGNE POITOU-CHARENTES CENTRE ILE-DE-FRANCE PICARDIE AUVERGNE RHONE-ALPES LANGUEDOC-ROUSSILLON PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR CORSE BRETAGNE PAYS-DE-LA-LOIRE BASSE NORMANDIE HAUTE NORMANDIE NORD-PAS-DE-CALAIS LIMOUSIN AQUITAINE MIDI-PYRENEES CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE ALSACE BOURGOGNE FRANCHE-COMTE


Il existe un grand nombre de plans de vie à l'intérieur de l'être. Du plan le plus subtil au plan le plus grossier, ils sont autant de dimensions ou de registres de vie différents. C'est lors de la grossesse que l'être se fabrique dans sa dimension énergétique, pendant que le corps physique organique se construit de son côté.






La présence : l'état le plus subtil observable chez un être vivant

Cliquez pour agrandir Chez l'homme, chaque présence est individualisée, mais non personnalisée. La Présence est la même durant toute une vie, quelle que soit l'activité autour, qui ne la concerne pas. Elle n'est jamais affectée par la maladie, ni par les accidents. Si une situation corporelle est trop difficile à vivre, elle se retire ou se décale du corps physique. Ces flottements parfois très importants peuvent générer des réactions qui peuvent aller jusqu'à entraîner le coma ou la mort du corps physique.



L'être global : le plan énergétique le plus proche de la matière

Cliquez pour agrandir Lorsque vous vous éveillez en douceur au petit matin, avec le corps reposé, immobile, vous êtes dans le ressenti de l'être global. Ce plan est sensible aux moindres chocs physiques et émotionnels qui peuvent le déstabiliser et ainsi le déformer. Ces déformations signent en retour des dysfonctionnements du plan organique qu'il est heureusement possible de corriger et d'effacer. Les tumeurs, par exemple, débutent pratiquement toujours à ce niveau.




Le plan des sphères : un plan subtil intermédiaire entre la présence et le corps physique

Il se compose de quatre volumes subtils, superposés comme des bulles de savon, qui correspondent aux quatre sphères naturelles de l'être humain : la tête, le thorax, le ventre, le petit bassin. Véritable carrefour énergétique, c'est le plan où "chauffent" les sentiments et percutent les émotions.

Les sphères sont malmenées par les traumatismes physiques et par les impacts de la vie psychologique de l'individu, qui perturbent leur fragile agencement dans tous les paramètres : à droite, à gauche, en haut, en bas, selon des rotations, des compressions, des rétractions, ainsi que dans leur qualité énergétique.


La position de santé


Cliquez pour agrandir Prenons le cas d'un être en réelle bonne santé, non stressé, sans frustration ni culpabilité. Les sphères de cette personne, debout ou allongée sur une table, se représentent ainsi :
Les sphères sont impeccablement alignées et superposées.
Leur contour est parfait, et sans décalage avec le corps physique.
Leurs qualités (densité, clarté, élasticité, mobilité) sont identiques.
La circulation énergétique entre elles est normale, sans ralentissement ni déviation. On peut circuler dans toutes les directions avec aisance car les tissus énergétiques, en bon état, le permettent facilement.
Elles sont en suspension, libres de toute compression ; la gravité terrestre n'intervient pas sur leur équilibre.


La troisième sphère : le coeur subtil du corps

Cliquez pour agrandir Elle est primordiale dans la recherche des causes de toutes les maladies. C'est la principale porte d'entrée de la vie, bien au-delà du système cardio-respiratoire que nous connaissons. Dans toutes les pathologies vasculaires, dans certains cancers comme la leucémie, le lymphome ou dans les grandes dépressions, le rééquilibrage de ce merveilleux volume peut suffire pour libérer la personne, lorsque le problème est pris à temps. En général, c'est une forte contrariété affective qui fait que les portes de cette sphère se ferment à la vie. Il suffit de les rouvrir pour que la vie afflue et réoriente les cellules égarées.
Le soleil est un allié précieux pour entretenir la 3ème sphère. En nous traversant, il brûle les souffrances stockées dans les profondeurs de notre centre vital. Ainsi, lorsque l'individu est placé en conscience dans son coeur, les rayons vitalisent plus aisément les plans subtils.


La deuxième sphère
Cliquez pour agrandir
La 2ème sphère, celle du ventre et des reins, accueille tout ce que la personne a accumulé comme soucis et angoisses dans son existence. Elle est liée à la peur de l'échec, de mal faire, d'être en retard, d'être beau ou laid… De son intégrité dépend la digestion et la bonne assimilation des sentiments et des émotions.

Elle est soumise aux influences de la lune et de l'eau. Si vous vous mettez un peu à l'écoute de votre corps, vous percevrez l'énergie de l'une et de l'autre dans votre ventre.


La première sphère

Elle a la forme d'un bol dans lequel vient se caler la 2ème sphère. C'est la sphère de l'élimination, de la création et du plaisir. Elle est liée à la confiance que l'on a en soi et en la vie. Elle est aussi l'assise de notre organisation spatiale, par l'intermédiaire du sexe, du rectum et du coccyx.

L'identification forcenée de l'être à la personne provoque presque toujours la compression de la 1ère sphère, coincée sous la 2ème. Ce mouvement est responsable des problèmes de hanche, de descente d'organes… Les interdits, les tabous, l'absence d'éducation sexuelle vraie, les interventions chirurgicales, l'ignorance… en font une zone rejetée et non valorisée.

Cliquez pour agrandir La notion de culpabilité se manifeste également à ce niveau et fait des ravages : elle fige cette sphère en perturbant les fonctions organiques et en freinant les désirs et les ressentis.

La 1ère sphère est liée à la Terre ; celle-ci réalise à l'intérieur un brassage énergétique qui nous aide à transformer l'énergie sexuelle en énergie de soutien du corps physique.

Lorsque la 1ère sphère s'écroule d'elle-même, ou lorsqu'elle est écrasée par la 2ème sphère, la personne a des impressions et des sensations de poussées vers l'extérieur plus ou moins douloureuses, avec des tensions dans le petit bassin. Des "cordages" peuvent même s'installer en direction de n'importe quel autre endroit du corps et générer des tractions importantes, des zones douloureuses, des migraines ou des problèmes de vue, avec des pincements des vertèbres cervicales. La position du coccyx est aussi souvent liée à ces symptômes.


La quatrième sphère : lieu de l'adaptation de l'être à ce monde

Cliquez pour agrandir C'est la sphère de l'adaptation. On la prend souvent pour la sphère principale, celle de l'évolution et de la spiritualité. Pourtant, ce n'est ni la sphère d'entrée ou de sortie de vie, ni la sphère des émotions ou de la mémoire. C'est simplement le lieu des commandes du véhicule de l'être : le système nerveux.

L'homme pense surtout avoir besoin de sa fonction intellectuelle pour vivre. Plus le sentiment qu'il a d'être une personne est fort, plus ses énergies se regroupent dans et autour de la 4ème sphère. Ainsi, tous les tissus, les organes, et donc leurs fonctions sont tractés vers le haut : la circulation, la digestion, l'élimination. Il peut en résulter des maux de tête, des problèmes de vision, d'audition, d'équilibre, des accidents vasculaires, certaines épilepsies…
Il est nécessaire, pour avoir une meilleure santé, d'habiter pleinement et entièrement son corps, d'être "centré". Les sphères doivent en effet être juxtaposées les unes aux autres, et non pas imbriquées, tassées les unes sur les autres ou en glissement l'une par rapport à l'autre.


Le plan énergétique du corps

C'est le plan de vie de la matière, dans lequel on peut suivre les grands courants de vie et les grandes fonctions du corps, l'état physique des organes ou des tissus corporels. Il est ainsi possible d'évaluer dans ce plan subtil : la qualité de la circulation énergétique des liquides dans le corps, du système digestif , du système articulaire, du système urinaire et du système hormonal. A chaque fois, c'est le regard-pensée qui suit globalement ou précisément ces circuits de vie, perçoit les blocages ou les insuffisances et rétablit l'équilibre vital malmené.





Le plan de l'aura et des chakras

Cliquez pour agrandir L'aura est composée de couches subtiles denses quasi matérielles, teintées par l'activité mentale et émotionnelle de la personne. Elle résulte du passage des énergies sources, issues du coeur subtil profond, à travers la matière. Avec un peu d'entraînement, on peut la voir et même la palper avec la main. Ces couches énergétiques "externes" n'intéressent pas l'énergiologue, car ce sont des énergies "poubelles".

Usines énergétiques, les chakras sont également les lieux de croisement énergétique entre les couches subtiles internes et externes de l'être. Ce sont de véritables ponts qui laissent passer les informations propres à chacun des plans. Ils sont d'une telle délicatesse qu'un rien les perturbe.


Le plan du mental humain, plan de la matière ou plan de ce monde

C'est le plan de vie de notre existence terrestre. Il est lié à la vision primaire de l'homme, celle que ses yeux et son éducation lui proposent. Ce regard, associé à la raison, perçoit seulement l'enveloppe grossière de la vie. Les scientifiques, les intellectuels et les spiritualistes sont devenus les références de ce plan.