En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus...

Retour Accueil
frendees
  • 01.jpg
  • 02.jpg
  • 03.jpg
  • 04.jpg
  • 05.jpg

BRETAGNE POITOU-CHARENTES CENTRE ILE-DE-FRANCE PICARDIE AUVERGNE RHONE-ALPES LANGUEDOC-ROUSSILLON PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR CORSE BRETAGNE PAYS-DE-LA-LOIRE BASSE NORMANDIE HAUTE NORMANDIE NORD-PAS-DE-CALAIS LIMOUSIN AQUITAINE MIDI-PYRENEES CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE ALSACE BOURGOGNE FRANCHE-COMTE
L'importance du terrain

L'énergie vitale manifeste et anime les différents niveaux de l'être. Si rien ne la trouble, elle abreuve l'être sans retenue et lui garantit une relative bonne santé. Notre personne, ignorante et crédule, malmenée par les émotions et les événements déstabilisants, met elle-même cet équilibre en péril.

Ces impacts, directs ou indirects, physiques ou psychologiques, entraînent des perturbations dans son agencement énergétique de base. Ces dérèglements s'impriment dans le corps, et leur activité demeure, au fil du temps, aussi importante qu'au lendemain de l'événement qui les a générés. L'ensemble des plans énergétiques, puis le corps physique lui-même finissent par être piégés dans le déséquilibre.

C'est ainsi que naissent nos souffrances et nos maladies.

Ainsi, pratiquement toutes les maladies surviennent chez un être dont le terrain est perturbé par les déséquilibres et les dysfonctionnements énergétiques. Celui-ci est en effet souvent en mauvais état au niveau subtil, torpillé par le stress, les émotions, les tensions et les accidents qui jalonnent notre quotidien. Cela entraîne fragilités et faiblesses.

Les virus ne s'activent pas à l'intérieur d'un terrain sain, où les courants d'énergie circulent librement. Mais comme les gens n'entretiennent pas les couches subtiles de leur corps, celles-ci sont à la merci de toutes les agressions.
Cliquez pour agrandir
Le terrain d'un individu inclut des dizaines de couches vitales, toutes imbriquées et solidaires. Les différentes médecines s'adressent à une infime partie seulement de cet échafaudage, en ignorant les conséquences que peuvent avoir leurs traitements sur les dimensions du corps dont elles n'imaginent même pas l'existence. Ainsi, à chaque fois qu'un essai thérapeutique, bon ou mauvais, agit sur un organisme en difficulté, la partie subtile du corps a beaucoup de mal à trouver une solution pour s'adapter. Il se produit souvent un blocage d'attente : le terrain se fige et peut dégénérer.


La santé de l'être sensible

Les troubles physiques et émotionnels de la personne encombrent peu à peu les courants de l'énergie vitale dans le corps, comme les rochers perturbent le cours d'un torrent. La force vitale cherche à rééquilibrer la mauvaise position. Ce combat est très difficile chez l'adulte, qui s'isole et s'étiole au fil des ans, en accumulant ses cicatrices et ses errances.

Plus le corps est désuni, plus sa vitalité est faible, plus ses fonctions sont amoindries. L'énergiologue restaure le lien entre les parties disloquées du corps énergétique et réactive l'harmonie générale.

Cliquez pour agrandir L'être sensible est naturellement plus proche du monde des énergies. Il les perçoit souvent, sous la forme de ressentis et d'émotions qui, généralement, le perturbent, car il ne sait pas les décoder. La sensibilité est cependant la qualité essentielle pour développer une vision énergétique du monde.

Plus un être est sensible, plus il est fragile émotionnellement et plus ses couches énergétiques sont mobiles et malléables. La santé d'un être sensible est donc étroitement dépendante de l'équilibre énergétique vital. A l'inverse, le corps d'un être plus dense aura la possibilité d'amortir l'élan des blocages subtils et d'en retarder voire d'en réduire les effets.